L’Automobile et L’Intelligence Artificielle

L’Automobile et L’Intelligence Artificielle

Que trouvera-t-on sous le capot des voitures autonomes ? Ces engins sont l’avenir à la fois de la robotique, mais aussi de l’automobile, en constant changement et perpétuelle innovation. Victime de médisance et de croyance populaire erronée, victime de légendes urbaines et de téléphone arabe de société, victime des mythes véhiculés par terminator et I robot, la confiance du peuple n’est pas encore gagnée par les véhicules autonomes. Mais jusqu’où pourrait aller l’IA dans l’automobile, et parviendront-ils à gagner la confiance de la population ?

De la conduite assistée à la conduite augmentée

La conduite assistée est définie comme une conduite dont les imperfections sont corrigés par une intelligence artificielle, ou un ordinateur. Renault par exemple, veut équiper ses véhicules d’une technologie de reconnaissance visuelle automatique. Chronocam, qui commercialise ce procédé, s’inspire de la rétine humaine afin de mettre au point des caméras permettant d’assurer une sécurité routière. En effet, des caméras qui calculent les trajectoires et les risques autour du véhicule permettent de mieux contrôler ce qui cause plus de 3.400 morts chaque année. La route cause en France 1 mort toute les 3 heures, et plus de 70000 blessés par ans . Des vies détruites, des membres perdus, des lésions cérébrales irréversibles, voilà quelques dangers fréquents de la joyeuse automobile. L’utilisation d’intelligence artificielle permet de réduire les risque et les dangers présents tous les jours. La conduite assistée, qui calcule les trajectoires et vous aide à prendre les virages, ou freine automatiquement lorsque vous êtes sur le point de percuter un obstacle existe déjà, mais cette technologie tend à évoluer vers une conduite totalement automatisée, une conduite augmentée . Conduite augmentée car elle ne contrera pas seulement les accidents, mais elles les préviendras. Mieux vaut prévenir que guérir dit l’adage, et bien il s’applique dans ce cas à la conduite augmentée. Nous ne sommes pas encore à l’heure des voitures volantes ou des routes cybernétiques du 5 ème élément, mais nous avons fait un pas de géant dans l’intelligence artificielle et son application. Des technologies comme chronocam nous permettent d’assurer une sécurité totale et sans équivoque sur la route.

Peut on faire confiance à ces engins ?

Là se trouve la grande question, comment faire confiance à une machine ? comment faire confiance à l’insondable, à des humains de fer dépourvus d’âme, de sensations de sentiments ?

Et bien faire confiance à l’intelligence artificielle, c’est faire confiance à la logique. Les IA sont des algorithmes qui n’ont qu’un seul but, assurer la sécurité routière. Un autre adage dit que lorsqu’un problème arrive dans une machine, il survient entre le clavier et l’ordinateur. Les imperfections sont humaines, et les robots ne sont pas humains. De là à dire qu’une IA ne causera exactement 0 accident, il y a une marge, mais les tests sont favorables à l’idée d’une sécurité complète. Google a testé l’année passée une voiture entièrement automatisée, qui prends des décisions de conduite seule. Il y a bien sûr eu des accidents durant le test, mais ils sont survenus lorsque l’homme, pris de peur, a touché au volant pour éviter un accident que la voiture avait au préalable calculé, et en a causé un autre.

Au dernier salon de Tokyo, des concepts car inventées par des japonais appelées E-volution, pourraient être l’avenir de la voiture autonome. Ces voitures entièrement électrique dialoguent avec leur conducteur, et établissent leur profil afin de mieux communiquer, en veillant et analysant leur réseaux sociaux. Fascinant non ? Vous ne serez plus jamais seul au volant, à vous ennuyer durant de longs trajets.

Reste à savoir si tous ces concepts pourront un jour aboutir, et cela dépends bien sur des constructeurs, mais aussi de l’appréhension des usagers.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *